ACTUALITÉS


  • Contactez-nous

    Mariusz Kielich
    Responsable communication et RP
    tél.: +48 (22) 690 68 95
    mariusz.kielich@ccifp.pl

     

     

    Contact

     

Bons résultats, fusions et acquisitions attractives en Europe centrale et orientale en 2018. La Pologne leader dans la région

2019/05/09 Actualités des entreprises membres 

Le marché des  fusions-acquisitions en Europe centrale et orientale a offert  des opportunités et des résultats significatifs aux investisseurs en 2018. En comparaison avec d’autres régions du monde en plein développement, l’Europe centrale et orientale s’avère être une région stable en matière d’investissements internationaux.

Mazars en coopération avec Mergermarket présente „CEE View: Inbound M&A report 2018/2019”. Cette publication, offre une revue des activités de fusions-acquisitions en 2018 en Europe centrale et orientale, ainsi que des prévisions pour les quelques mois à venir. 

Le marché des fusions-acquisitions d’Europe centrale et orientale repose sur des bases solides

En comparaison avec d’autres marchés émergents, l’Europe centrale et orientale est une région stable pour les investissements M&A. Les transactions dans la région sont en effet favorisés par une croissance économique durable, une consommation des ménages croissante, une dynamique des salaires attractive, des relations proches avec des marchés situés hors de la région, ainsi que par une bonne qualité des actifs,

En 2018, la valeur cumulée des fusions-acquisitions enregistrées a atteint 49 milliards d’EUR, pour un volume de 701 transactions (nous avons seulement comptabilisé les transactions d’une valeur supérieure à 5 millions d’EUR). Ce dynamisme du marché des fusions-acquisitions est particulièrement visible dans des pays comme  l’Autriche, la Pologne, la Tchéquie, la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie et la région de la mer Adriatique. La Russie  maintient sa position de plus grand marché de la région malgré les sanctions économiques dont elle a fait l’objet.

Les fonds de private equity font preuve d’un appétit croissant pour les opportunités de croissance de la région 

Le secteur du private equity est en voie de maturation dans toute l’Europe centrale et orientale. La valeur des rachats a augmenté, les sponsors étant à la recherche d’actifs de qualité dans la région. La valeur des transactions impliquant des fonds private equity a augmenté en 2018 de 83% pour atteindre 7,5 milliards d’EUR (81 transactions dont la valeur dépasse 5 millions d’EUR ont été enregistrées). Les fonds internationaux ont noté des conditions économiques et des prix attractifs dans la région, et ont en conséquence accru leurs investissements, confirmant ainsi leur confiance dans la stabilité et la croissance durable de la région.

La Pologne prend une place prédominante dans la région

La Pologne a su profiter de l’opportunité offerte par le ralentissement des transactions en direction de la Russie. Ainsi, en 2018 127 transactions ont été réalisées en Pologne pour une valeur totale de 5,7 milliards d’EUR. Cela a valu à la Pologne la troisième place dans la région en ce qui concerne la valeur cumulée des transactions,  juste après la Russie (22,2 milliards  d’EUR) et l’Autriche (7 milliards d’EUR) –

« De nombreuses transactions ont été finalisée dans les secteur de la technologie, des services aux particuliers, ainsi que dans les secteurs financiers, industriels et dans les medias. Tous les secteurs ont fonctionné de manière dynamique » – affirme Jan Fido, Directeur du Service de Conseil Financier de Mazars en Pologne. « La Pologne est un pays qui compte dans la région. Nous avons une économie développé, une population de 38 millions d’habitants, et sommes membres de l’Union Européenne. Tous ces facteurs favorisent fortement l’activité M&A » – ajoute-t-il.

Depuis ces dernières années, la Pologne connait une croissance supérieure à celles d’Europe de l’ouest, en moyenne autour de 4%. De plus, le chômage a baissé à un taux de 3,4%, atteignant ainsi son niveau le plus bas depuis 20 ans.

En outre, le pays est devenu dernièrement le premier pays de l’Europe centrale et orientale et le premier pays au monde depuis presque 10 ans à rejoindre officiellement le groupe des „pays développés” selon le nouveau classement de l’index FTSE Russell. La Pologne fait donc aujourd’hui partie des 25 économies les plus développées du monde. Le classement prend en compte des critères divers, tels que la qualité du marché intérieur, la cohésion et la prévisibilité, la stabilité, l’accès au marché et les frais d’introduction des changements économiques.

La Pologne s’est placée en 2ème position dans la région quant à la quantité des transactions réalisées, juste après la Russie qui a réalisé 155 transactions et dépassant ainsi l’Autriche (99 transactions). Parmi les plus significatives, on trouve  l’achat d’Euro Bank par la banque polonaise Bank Millenium, l’acquisition par la banque BGŻ BNP Paribas de l’activité principale de Raiffeisen Bank Polska, et enfin la plus grande transaction du secteur de l’hôtellerie, l’achat des actions d’Orbis par la société française Accor pour un montant de 483 millions d’EUR (une part revenant aux 47,31 % du capital social de la société).

« 2018 fut une année profitable pour le secteur bancaire. Les banques polonaises ont passé avec succès les stress tests. Le secteur bancaire polonais est stable et sûr, et vit depuis quelques années un processus de consolidation. Nous avons neuf grandes banques en Pologne, mais il me semble que dans quelque temps il n’en restera que cinq ou six. Les investisseurs étrangers jouent un rôle crucial dans le processus de consolidation, en engageant leurs capitaux dans ce secteur » – commente Jan Fido.

Une zone attrayante pour les investisseurs internationaux à la recherche de bons retours sur investissements

 

Les investissements venant de l’extérieur de l’Europe centrale et orientale  constituaient 58% de la valeur totale du marché M&A en 2018 et ont plus que doublé en comparaison de l’année précédente, atteignant ainsi la valeur de 27 milliards d’EUR,. En ce qui concerne le nombre de transactions en provenance de l’extérieur de la région, la Pologne occupait la 2ème position, juste après l’Autriche (48 au total, pour un montant total de 1,9 milliards d’EUR).

« La superficie de la Pologne, ses marchés financiers sophistiqués ainsi que sa proximité vis-à-vis de l’Europe occidentale, font de notre pays une destination évidente pour des investisseurs étrangers qui s’en servent de base afin d’explorer les transactions potentielles qu’ils pourraient réaliser dans les pays voisins de la région » – commente Jan Fido

Le marché des fusions-acquisitions en Europe centrale et orientale offre des retours et des opportunités exceptionnels pour les investisseurs en provenance d’Europe occidentale, des Etats-Unis, de Chine et même d’Afrique du Sud. Il s’agit en effet d’un marché qui en plus d’avoir une croissance supérieure au reste de l’Europe, bénéficie de coûts salariaux moins élevés qu’en Europe occidentale ainsi que d’une main d’œuvre qualifiée et multilingue. Ses économies sont diversifiées, offrant ainsi des possibilités dans tous les domaines, par exemple ceux de l’industrie, de l’énergie, des services financiers, des services aux particuliers et des loisirs. L’Europe centrale et orientale est à présent dotée d’une classe moyenne grandissante, ce qui permet aux groupes internationaux d’y multiplier au maximum les gains, grâce à une consommation des ménages qui ne cesse d’augmenter.

Secteurs clés

La région se caractérise par une économie bien diversifiée et génère donc des transactions dans des secteurs variés. Cependant, deux secteurs se distinguent en particulier: l’industrie et l’énergie. Le secteur énergétique s’est placé en première position en Europe centrale et orientale en ce qui concerne la valeur des transactions en provenance de l’extérieur en atteignant un total de 7,6 milliards EUR pour seulement 17 transactions. La plupart de ces dernières provenaient d’importantes transactions commerciales en Russie. Le secteur de l’industrie a su garder son importance en 2018, en étant le secteur ayant généré le plus de transactions depuis l’extérieur de la région (60) et en occupant en même temps la troisième position quant à la valeur des transactions par secteur (4,8 milliards d’EUR).

Perspectives pour 2019

La Région cependant doit faire face à quelques défis : l’incertitude quant aux conséquences du Brexit, les guerres commerciales entre les Etats-Unis, l’UE et la Chine, l’impact des sanctions imposées à la Russie ou les tensions entre l’UE et certains gouvernements de pays d’Europe centrale et orientale y compris la Pologne.

– « Notre région s’est avérée être particulièrement performante en 2018 et  semble bien positionnée pour maintenir le cap durant l’année en cours. En tant qu’entreprise globale de conseil de premier plan, Mazars contribue activement à cette tendance positive, en continuant d’exercer son rôle historique de pont entre les PECO et le reste du monde » – résume Michel Kiviatkowski, leader des services de conseil financier en Europe centrale et orientale, et Associé Gérant de Mazars en Pologne.

La version complète du rapport est accessible sur le site www.mazars.pl.

 

Contact

Renata Stefanowska – Manager, Marketing et Communication

+48 22 25 55 200 – r.stefanowska@mazars.pl

 

A propos de Mazars

 

Mazars est une organisation internationale, intégrée et indépendante, spécialisée dans l’audit, l’expertise comptable, la fiscalité, le conseil aux entreprises et les services juridiques. Opérant dans 89 pays et territoires au 1er janvier 2019, le groupe rassemble 23 000 collaborateurs qui assistent les multinationales, petites et moyennes entreprises, investisseurs privés et institutions publiques à chaque étape de leur développement.

Mazars est présent en Pologne depuis 1992, et emploie plus de 230 professionnels dans ses bureaux à Varsovie et à Cracovie.

 

Les services de Mazars en conseil financier

 

Nos équipes de conseil financier proposent aux vendeurs, aux acheteurs et aux financiers, toutes les compétences et connaissances nécessaires pour gérer chaque aspect de leurs transactions et de leurs projets de fusion-acquisition dans le monde entier. Notre offre de service comprend: transaction services, conseil en fusion-acquisition, modélisation et évaluation, forensic, ainsi que le financement d’infrastructure. En 2018, Mazars pour la deuxième année consécutive s’est placé parmi les cinq meilleurs conseillers du classement Mergermarket CEE Accountants League Table.

 

 

www.mazars.pl | www.linkedin.com/company/mazars-in-poland | www.twitter.com/mazarsgroup