NOS SERVICES


Infos économiques – Pologne


Situation actuelle

La Pologne est le premier marché en terme de population (38,48 millions d’habitants) mais aussi de pouvoir d’achat en Europe Centrale, c’est donc un débouché commercial stratégique pour toute entreprise. Sa position géographique est idéale : véritable carrefour européen, le pays se situe entre les grands investisseurs européens et les grands marchés de l’Est, notamment russes et ukrainiens, en plein développement. On compte plus de 250 Mns de consommateurs dans un rayon de 1000 Km.

Le pays bénéficie d’une croissance forte et équilibrée, de 3,3% en 2014, ainsi que d’un pouvoir d’achat en constante augmentation et d’un des plus bas coût de travail parmi les pays de l’OCDE. Cette situation favorable devrait permettre à la Pologne de créer de nouveaux emplois et d’assainir ses finances publiques en vue d’une prochaine intégration dans la zone euro, annoncée comme l’une des priorités du gouvernement.

En temps de crise mondiale qui a freiné considérablement la plus part des économies, la Pologne était des rares pays à afficher une croissance positive. Selon les prévisions de la Banque Nationale Polonaise la croissance de PIB pour 2015 est prévu à 3,4% : ce résultat confirme les fondements solides de l’économie polonaise. Les flux continus d’investissements étrangers, l’augmentation du taux de consommation et du taux de l’export contribuent positivement au PIB polonais.

De plus, le pays a bénéficié, pour la période 2007-2013, d’une dotation de 67,3 milliards d’euros au titre de la politique structurelle et de cohésion de L’Union Européenne. Avec notamment des opportunités de marché dans le domaine des infrastructures de transport, de protection de l’environnement, et des services urbains. En outre, le choix de la Pologne et de l’Ukraine comme pays organisateurs de l’euro 2012 a engendré de nombreux investissements compte tenu des besoins en stades de football et infrastructures routières et hôtelières.

Une enveloppe de 82,5 mds EUR de fonds est prévue par l’Union Européenne pour la période 2014-2020. Durant cette période, six programmes opérationnels nationaux et 16 programmes régionaux seront réalisés. Les fonds seront investis entre autres dans la construction des réseaux routiers et ferroviaires, dans le développement des projets des PME polonaises de la branche aéronautique, dans l’infrastructure du système médical, dans la construction des tranches thermiques dans les centrales electriques.

Selon les estimations du CEBR (Centre for Economics and Business Research), la Pologne deviendra la 20ème puissance économique mondiale en 2023. En 2014, la Pologne a occupé le 22ème rang dans le classement du PIB des pays du monde.

 

Chiffres clefs

Taux de croissance (en volume) du PIB                                            

1,7% (2013), 3,3% (2014), 3,4% (2015*)

Taux d’inflation

0,9% (2013), 0,0% (2014), 0,2% (2015*)

Taux d’emploi  

50,2% (2012)

Taux de chômage

13,4% (2013), 11,5% (2014), 12% (janvier 2015), moins de 11% ( fin 2015*)

Stock d’IDE en Pologne

160,5 mds EUR (2013)

Stock d’IDE polonais à l’étranger

20,6 mds EUR (2013)

 Source : GUS et Banque Nationale Polonaise, * prévisions

 Les prévisions de la Banque Mondiale :

Indicateur

2016

2017

Taux de croissance du PIB

3,3%

3,5%

 

Structure de l’économie

 

  Part des secteurs dans le PIB en 2013

Source : GUS, Eurostat

Les secteurs dynamiques

  • Equipements automobiles et sous-traitance mécanique

Ce secteur est fortement prisé par les investisseurs français et étrangers, selon la PAIIZ (agence polonaise de promotion de l’investissement) quelques 270 entreprises étrangères auraient investi dans l’industrie des équipements automobiles. En effet les entreprises polonaises sont reconnues pour leur efficacité et la qualité de leurs produits couplées à de faibles coûts de production.

Ce secteur, toujours selon la PAIIZ, bénéficie de bonnes perspectives de développement,  notamment en terme de volume de vente de moteurs de véhicules. De plus la demande de véhicules en Pologne, qui est loin de la moyenne européenne, devrait continuer à croître. Paradoxalement, la crise de l’industrie automobile européenne ces dernières années est une occasion et présente de bonnes perspectives pour le secteur automobile polonais.

En 2014, la production du secteur a atteint la somme de 578 311 véhicules (plus de la moitié a été fabriquée dans les usines de Fiat Auto Poland). Selon les estimations du Ministère de l’Economie, en 2015, la production annuelle dépassera la somme de 610-615 milles véhicules.

La Pologne est également un fabricant important d’autobus (MAN Bus, Solaris, Volvo Polska, Scania Production Slupsk). De plus, les entreprises polonaises sont spécialisées dans la fourniture de moteurs à combustion et de pièces détachées.

  • Industrie du bois et du meuble

Le secteur du meuble est l’un des plus dynamiques en Pologne. En 2014, la Pologne était le 5ème  exportateur mondial de meubles après la Chine, l’Allemagne, l’Italie et les Etats-Unis. En 2014, la valeur des exportations a atteint environ 8 milliards d’EUR (6,9 mds EUR en 2013). La Pologne exporte des meubles vers tous les pays européens (80% de l’export) et vers la majorité des pays hors UE. Les débouchés les plus importants sont l’Allemagne (40%), la France, la Grande Bretagne et la République Tchèque. La Russie et les Etats-Unis sont ses partenaires essentiels hors UE.

Le secteur du mobilier constitue environ 2% du PIB polonais et compte plus de 24 milles d’entreprises. Ce secteur est caractérisé par une atomisation de la distribution, et de nombreux acteurs coexistent.
En ce qui concerne la rentabilité du marché polonais du bois, celle-ci dépend de la demande actuelle des clients les plus importants : producteurs de meubles, de papier et entreprises de construction. Les experts estiment que ce secteur représente un grand potentiel de développement, compte tenu de l’augmentation constante de l’activité du secteur immobilier en Pologne.

  • Emballage

Ce secteur qui a participé à hauteur de 2% du PIB national en 2012 (valeur du marché du 6 mld EUR) est largement soutenu par les investissements étrangers. La croissance continue du marché de l’emballage en Pologne est largement attribuée à la croissance générale de la consommation. Les dernières années le marché de l’emballage a noté une croissance de 6 à 15%. En effet, la Pologne a 5 % de parts dans le marché en Europe et 1,4% dans le marché mondial. L’augmentation la plus forte concerne les emballages en papier (12-14% par an), mais aussi les emballages en métal.

Selon les analyses de la Chambre Polonaise de l’Emballage, en 2013, la valeur du marché a été de 7,6 mds EUR et en 2014, de 8,13 mds EUR. Jusqu’à 2020, il est prévu que ce marché connaîtra un taux de croissance annuelle entre 4 et 5%. Actuellement, le secteur emploie plus de 25 millions de personnes.

  • Agro-alimentaire

La Pologne est le sixième fabricant de produits agro-alimentaires à l’UE et le plus important exportateur. Le marché polonais de produits alimentaires et agricoles est approvisionné à 85% par des producteurs domestiques. La valeur du marché agro-alimentaire en Pologne en 2013 a atteint la somme de 58 mld EUR. En 2012 la marché valait 55 mld EUR. La Pologne est aussi un important exportateur de ces produits en Europe, notamment depuis l’ouverture de ses frontières lors de l’adhésion à l’UE. En 2014, la Pologne a enregristré un nombre record d’exportations de produits agro-alimentaire dont la valeur était d’environ 20 mds EUR. Les perspectives de croissance dans ce secteur sont plutôt optimistes, surtout en ce qui concerne les produits comme : jus de fruits, volaille, poissons, produits à base de viande, produits laitiers.
En 2014, La Pologne a été le premier exportateur mondial des pommes et le plus grand fabricant de volaille dans l’UE.

  • Electronique (écrans plats, moniteurs et téléviseurs LCD)

L’industrie électronique polonaise est dominée par les télécommunications qui représentent 34% de la production électronique. Viennent ensuite le matériel informatique avec 28% de la production. Les ventes de cette industrie représentait 4,4 Mds EUR en 2010, et étaient majoritairement effectuées par des PME. En 2012, la valeur de ce marché a augmenté de 4%. Selon les prévisions des experts de Business Monitor International la valeur de ce marché a augmenté de façon constante (en moyenne 5,7% par an) et a atteint en 2014 une valeur d’environ 5,4 Mds EUR.
Sur les 15 dernières années, ce secteur a été l’un des plus grands bénéficiaires d’IDE, et la Pologne est devenue le 1er producteur de TV set dans l’UE, ce qui laisse entrevoir une importance croissance de ce secteur en Pologne pour les prochaines années.

  • Services d’externalisation et de support (BPO)

En Pologne les BPO sont divisés entre les centres de services partagés, les centrales d’appel, les centres d’information technologique et les quartiers régionaux. Le pays attire ce type de centres en raison d’une  bonne localisation, d’une importante population, d’un niveau d’étude de qualité avec une bonne maîtrise des langues étrangères, et d’un coût de main d’œuvre toujours intéressant. De plus, Varsovie dispose d’une large offre de nouveaux espaces pour entreprises à un prix bien inférieur aux autres grandes capitales.
Les perspectives concernant ce secteur sont plutôt positives en ce qui concerne la Pologne, qui se classe 5ème dans le classement de « Economist Intelligence Unit » en coopération avec Dimension Data et Oracle Corporation sur les centres de location BPO.

  • Technologies de l’information et de la communication (TIC)

Selon le rapport élaboré par le Centre d’Adam Smith le marché TMT (technologie, médias, télécommunications) génère environ 5% du PIB polonais et dans les années à venir il aura une importance déterminante sur le développement de l’économie polonaise. À savoir la valeur de l’industrie des TIC au cours de la l’année 2011 a augmenté d’un peu plus de 8% en prix courants.
La disponibilité de fonds de l’UE pour la période 2014 – 2020 est un moteur important de développement continue de ce secteur. En 2015, la Pologne sera le deuxième marché des TIC (après la Russie) en Europe Centrale et de l’Est.
Ce qui en fait un secteur très attractif, d’autant plus que les niveaux de salaires et la qualité de la main d’œuvre peuvent attirer les entreprises technologiques étrangères. De plus le marché polonais est particulièrement sensible aux technologies françaises compte tenu de la forte présence française dans les télécom.

  • Marché du luxe

Selon les estimations, la valeur du marché des produits de luxe augmentera de 20% (12,9 mld złotys) jusqu’en 2016. Le segment de l’immobilier de luxe notera une croissance de 29% et celui des services hôtelliers et SPA de 28%.
En 2014, la valeur du marché des produits de luxe en Pologne a dépassé la somme de 12,6 milliards de zlotys. Cette croissance de 14% par rapport à l’année 2013 est surtout due à l’augmentation de la demande pour les voitures de luxe et premium. Une grand part du marché occupent également des vêtements et accessoires de luxe.

 

  • Branche aéronautique

Le secteur aéronautique en Pologne évolue depuis une vingtaine d’années. Ce sont les PME avec un soutien des centres de recherche et développement qui forment cette branche en Pologne. L’adhésion à l’ESA (European Space Agency) et les fonds européens dont la Pologne profitera, créent une chance pour le développement du secteur aéronautique polonais. Le financement est prévu dans les domaines comme le développement de nouvelles technologies et les applications de la navigation par satellites.
Il y a plus de
120 entreprises qui mènent une activité dans le secteur aéronautique polonais. Celui-ci emploie plus de 27 mille employés. Le potentiel de production repose avant tout sur la qualité des produits ainsi que sur les coûts concurrentiels. C’est pourquoi, la Pologne est devenue une des localisations les plus populaires pour les investissements dans le secteur aéronautique.

  • Energie renouvelable

Le marché de l’énergie renouvelable en Pologne est en plein essor.
La nouvelle loi sur les EnR transpose la nouvelle politique Energétique de la Pologne jusqu’au 2050, qui prévoit que les énergies vertes constitueront 15-20% de la production d’énergie. Les EnR, qui aujourd’hui constituent 11% du mixe énergétique polonais, devraient en constituer 15,5% jusqu’au 2020. Le potentiel du marché polonais est donc important.
En 2012, les études d’Ernst&Young ont montré que la Pologne occupait le 10ème rang parmi les pays étants considérés comme l’un des plus intéressants endroits pour l’allocation des projets dans le domaine d’énergie éolienne. En avril 2013, en Pologne fonctionnaient 696 installations éoliennes dont la puissance s’élevait à 2.500 MW. Plusieurs nouvelles installations de puissance de 894 MW ont été construites.
Le secteur d’énergie éolienne a déjà investi 18 mds PLN et on projette que jusqu’à 2020 les investissements vont s’élever à 86 mds PLN. La croissance concernera aussi le marché de la biomasse et du biogaz qui va croître dans les années à venir.

 

Echanges commerciaux entre la France et la Pologne

 

Le marché français est l’un dex principaux marchés d’exportation de la Pologne. En 2013, la valeur des exportations vers la France a atteint la somme de 35,7 mds PLN, alors que la valeur des importations s’est élevée à 24,5 mds PLN. L’excédent du chiffre d’affaires était de plus de 11 mds de PLN.

Les échanges commerciaux franco-polonais en mds de PLN

Source : GUS, Rapport CCIFP et KPMG

En 2014 (I semestre), les exportations de produits polonais vers la France ont atteint la valeur de 4,6 mds EUR. La France est ainsi le quatrième client de la Pologne derrière l’Allemagne (20,7 mds EUR), Royaume Uni (5 mds EUR) et la République Tchèque (4,8 mds EUR).

Après la première moitié de l’année 2014, la France reste le 5ème fournisseur de la Pologne. La valeur des importations polonaises durant cette période a été de 3,1 mds EUR.

Durant les six premiers mois de 2014 les exportations de produits français vers la Pologne correspondaient à 3 612 mln EUR. Le solde des échanges de biens franco-polonais au premier semestre 2014 a été de – 541,3 mln EUR.

         Source : Catalogue CCIFP 2015, données tirées des Douanes Françaises


      Structure des exportations des produits français vers la Pologne (premier semestre 2014)

 

Structure des importations françaises de produits polonais (premier semestre 2014)

source : GUS

En ce qui concerne les échanges commerciaux globaux, en 2013, les exportations ont apporté une contribution importante au PIB. En juillet 2013, les exportations ont atteint la valeur de 87 mld EUR ce qui correspond à une hausse de 6,2% par rapport à la période analogue de l’année 2012. En même temps, les importations ont noté une baisse de 1,7%  (87,5 mld EUR).

Selon les données de la Banque Nationale Polonaise, en 2014, l’export polonais a atteint le chiffre de 157,7 mds EUR. D’après les prévisions pour l’année 2015, les exportations polonaises connaîtront une hausse annuelle de 4,4%. Les importations augmenteront de 6,3 %.

Selon les estimations d’HSBC et d’Oxford Economics, l’export polonais augmentera de 55% durant la période 2016 et 2020 (soit une hausse annuelle de 9,1%). Une telle tendance sera le résultat de l’intensification des échanges commerciaux avec des pays asiatiques.

Jusqu’en 2030, la part de la branche TIC dans l’export croîtra considérablement. Néanmoins, l’industrie lourde restera le secteur phare des exportations polonaises.

        

Investissements directs étrangers

Pour la période 2002 – 2012 le stock d’IDE en Pologne a quadruplé, passant de 46 mds EUR en 2002 à 178,3 mds EUR fin 2012.
D’après les données de la Banque Nationale Polonaise, fin 2013, le stock d’IDE en Pologne a été de 160,5 mds EUR. La France avec 19,1 mds EUR de flux cumulés était le troisième investisseur étranger (après l’Allemagne 27,5 mds EUR et les Pays-Bas 25,9 mds EUR).
En 2013, le capital français a été investi surtout dans la branche de la transformation industrielle, dans le commerce en gros et de détails, la réparation de véhicules et dans l’information et la communication.

Selon l’enquête UNCTAD (United Nations Conference on Trade and Development) dont le but était d’évaluer les marchés en terme de l’attractivité pour les investisseurs étrangers, la Pologne se situe au 4ème rang en Europe et au 14ème rang dans le classement mondial. Les spécialistes prévoient que la Pologne gardera cette position jusqu’à 2015.
Les rapports publiés par Ernst & Young confirment que la Pologne reste un leader de croissance des investissements en Europe. Ainsi, en 2012, la Pologne a noté la plus grande hausse de projets d’investissements parmi d’autres pays européens (hausse de 22% par rapport à l’année 2011). Pour la même période l’Europe a noté une baisse de 2,8%.

En ce qui concerne les flux d’IDE polonais à l’étranger en 2013, ceux-ci ont atteint la somme de 826 mln EUR. La Pologne a investi surtout à Chypre (444 mln EUR), en Grande Bretagne (325 mln EUR), aux Pays Bas (267 mln EUR) et en Allemagne (187 mln EU). Les secteurs favorisés étaient les suivants : BTP, les finances et les assurances, industrie minière et extractives.

 

Les principaux investisseurs en Pologne (fin 2013, en mds EUR)

source: Banque Nationale Polonaise

 

Source : NBP
Source : NBP

Attractivité du marché polonais

  •  Une position stratégique : au cœur du Continent européen, rôle pivot Ouest-Est
  • Des conditions favorables : un PIB qui croit plus vite qu’en Europe Occidentale, une forte productivité et des coûts d’activité concurrentiels
  • Le poids du marché : plus de 39 millions de consommateurs (équivalent Espagne) soit 51% de la population totale des nouveaux entrants, avec 10% de croissance annuelle pour le commerce de détail.
  • Un centre européen de services et de R&D : notamment en services BPO (Business Process Outsourcing : centres financiers, call-centres, etc.).
  • Un encouragement des investissements :
    • La Pologne étant le 1er bénéficiaire des fonds structurels européens, le pays a bénéficié de 90 Mds EUR de fonds européens à investir jusqu’à 2013 dans le développement de l’économie, des infrastructures et de l’emploi. Pour la période 2014-2020 la Pologne profitera de 80,5 mds EUR de fonds de l’UE. 
    • 14 Zones Economiques Spéciales (ZES) et 53 Parcs Industriels et Technologiques (PIT).

 Pesanteurs du marché polonais

  • Une bureaucratie particulièrement lourde : de nombreuses administrations de contrôle : douanes, fisc, inspection du travail etc.
  • Des disparités régionales économiques, de spécialisations sectorielles, démographiques …
  •  La ou les « Pologne » ? :
    • Le clivage villes – campagnes.
    • Le clivage Est – Ouest.
    • Le clivage jeunes – vieux.

La Chambre de Commerce et d’Industrie France Pologne (CCIFP) est une association d’employeurs, réunissant plus de 450 entreprises françaises et polonaises. Depuis 1994, la CCIFP travaille pour le développement des relations d’affaires franco-polonaises. La CCIFP coopère avec CCI de France (www.cci.fr) et en même temps, elle fait partie du réseau des Chambres de Commerce et de l’Industrie Françaises à l’Etranger, CCI France International (www.ccifrance-international.org).

Le Centre de Développement des Affaires a pour vocation de vous aider à développer votre projet commercial en Pologne. Composé d’une équipe bilingue et expérimentée, le département « appui aux entreprises » agit pour le compte de votre entreprise. Nous vous guiderons de A à Z dans vos démarches commerciales en Pologne.

De la transmission d’informations générales sur la Pologne à l’implantation, nous proposons une gamme de services adaptée à la problématique de votre entreprise: études de marché, recherches de partenaires, locations de bureaux, plus de services >>>

Contactez-nous : ccifp@ccifp.pl , Tél. 0048 22 696 75 80.


Date de la publication: 2015-02-06 11:36:12