NOS SERVICES


Infos économiques – Pologne


 

La Pologne est le premier marché en terme de population (38 millions d’habitants) mais aussi de pouvoir d’achat en Europe Centrale, c’est donc un débouché commercial stratégique pour toute entreprise.

Sa position géographique est idéale : véritable carrefour européen, le pays se situe entre les grands investisseurs européens et les grands marchés de l’Est, notamment russes et ukrainiens, en plein développement. On compte plus de 250 Mns de consommateurs dans un rayon de 1000 Km.

Le pays bénéficie d’une croissance forte et équilibrée, de 4,6% (2017), ainsi que d’un pouvoir d’achat en constante augmentation. La Pologne, selon le nouveau Baromètre d’attractivité pour les business présenté par EY, se place en 5e position en Europe quant à l’attractivité potentielle pour les investisseurs. Les flux continus d’investissements étrangers, l’augmentation du taux de consommation et du taux de l’export contribuent positivement au PIB polonais.

En temps de crise mondiale qui a freiné considérablement la plupart des économies, la Pologne était un des rares pays à afficher une croissance positive. Selon les prévisions de la Banque Nationale Polonaise le niveau de PIB pour 2018 est prévu à 4,2% et pour 2019 à 3,8% ce qui indique un ralentissement de la dynamique de croissance.

De plus, le pays a bénéficié, pour la période 2007-2013, d’une dotation de 67,3 milliards d’euros au titre de la politique structurelle et de cohésion de L’Union Européenne. Avec notamment des opportunités de marché dans le domaine des infrastructures de transport, de protection de l’environnement, et des services urbains. En outre, le choix de la Pologne et de l’Ukraine comme pays organisateurs de l’euro 2012 a engendré de nombreux investissements compte tenu des besoins en stades de football et infrastructures routières et hôtelières.

Une enveloppe de 82,5 mds EUR de fonds est prévue par l’Union Européenne pour la période 2014-2020. Durant cette période, six programmes opérationnels nationaux et 16 programmes régionaux seront réalisés. Les fonds seront investis entre autres dans la construction des réseaux routiers et ferroviaires, dans le développement des projets des PME polonaises de la branche aéronautique, dans l’infrastructure du système médical, dans la construction des tranches thermiques dans les centrales électriques.

 

Chiffres clefs

Taux de croissance (en volume) du PIB                                            

1,7% (2013), 3,3% (2014), 3,9% (2015), 2,7%(2016), 4,6% (2017)

Taux d’inflation

0,9% (2013), 0,0% (2014),- 0,9% (2015), -0,6% (2016), 2% (2017

Taux d’emploi  

50,2% (2012), 60% (2013), 61,7% (2014) 68,1% (2015), 64,5% (2016)

Taux de chômage

13,4% (2013), 11,5% (2014), 9,8% (2015), 8,2% (2016), 6,6% (2017)

Stock d’IDE en Pologne

171,3 mds EUR (2014), 178,3 mds EUR (2015)

Stock d’IDE polonais à l’étranger

20,6 mds EUR (2013), 21,8 mds EUR (2014)

 Source : GUS et Banque Nationale Polonaise

 Les prévisions de la Banque Mondiale :

Indicateur

2018

2019

Taux de croissance du PIB

3,6%

3,3%

 

Structure de l’économie

   Part des secteurs dans le PIB en 2015Source : GUS, Eurostat

Les secteurs dynamiques

  • Equipements automobiles et sous-traitance mécanique

La Pologne est un fabricant important des véhicules utilitaires en Europe. Elle occupe la sixième position quant au volume de la production annuelle (après l’Espagne, la France, L’Allemagne, l’Italie et la Russie). Le secteur, concentré sur l’exportation de la production, est fortement prisé par les investisseurs français et étrangers.

Le secteur de la production automobile emploie 180 mille personnes et, en résultat, est l’un de plus grands employeurs dans l’industrie polonaise. Selon les dernières données d’Eurostat, en 2015, les revenus des sociétés de production automobile polonaises ont atteint 32,1 milliards d’euros.

Le secteur bénéficie de bonnes perspectives de développement car les entreprises polonaises sont reconnues pour leur efficacité et la qualité de leurs produits.

  • Industrie du meuble

Les meubles polonais renforcent progressivement leur position en Europe et le secteur du meuble est l’un des plus dynamiques secteurs industriels en Pologne. En 2016 la valeur de ce secteur s’est élevée à 43 mds PLN. Plus de 90% de la production polonaise est destiné à l’export. De plus, 7,1 % de la totalité des meubles produits en Europe sont fabriqués en Pologne. La grande majorité des acteurs de ce secteur sont des entreprises à un capital polonais. Les débouchés les plus importants sont l’Allemagne (36.2%), la Grande Bretagne (7,8 %), la République Tchèque (7,2%) et la France (6,1%).

  • Emballage

Le marché polonais de l’emballage gagne en valeur depuis plusieurs années et ses prévisions pour les années à venir indiquent une croissance. En 2017, le marché polonais de l’emballage valait 9,6 milliards d’euros. Selon les estimations de la Chambre Polonaise de l’Emballage, le marché devrait atteindre environ 11 milliards d’euros d’ici 2020. L’augmentation de la demande résultera, par exemple, de la croissance économique de notre pays.

La structure du marché de l’emballage en Pologne selon les matériaux utilisés en 2016, en%: 37,4 plastiques, 33,6 papiers, carton, 12,2 métaux, 10,7 verres, 6,1 autres. La structure du marché de l’emballage en fonction de leur utilisation en%: 63 aliments et boissons, 24 produits industriels, 7 cosmétiques, 6 médicaments.

  • Agro-alimentaire

La Pologne est le sixième fabricant de produits agro-alimentaires à l’UE et le plus important exportateur. La valeur du marché agro-alimentaire en Pologne en 2016 a atteint la somme de 61,2 mds d’EUR. Le secteur agro-alimentaire constitue 13% du PIB polonais. La Pologne est aussi un important exportateur de ces produits en Europe. Connue depuis des années comme le premier exportateur des pommes et de la volaille en Europe, la Pologne se spécialise aussi dans les produits plus innovants tels que :  charcuterie sans viande, produits laitiers sans lactose, bonbons sans sucre, pains sans gluten, desserts aux légumes ou superaliments.

L’industrie agro-alimentaire se modernise rapidement, elle est technologiquement avancée et répond bien à des nouvelles tendances du marché. Les sociétés agro-alimentaires répondent aux besoins des consommateurs de plus en plus exigeants. Le marché bio est en pleine croissance en Pologne. De plus en plus de consommateurs choisissent les produits bio et l’’exportation de produits bio connaît aussi un bel essor (légumes, fruits, céréales, viande). Au cours de la dernière décennie, le nombre de producteurs biologiques en Pologne a augmenté de 576%.

  • Electronique (écrans plats, moniteurs et téléviseurs LCD)

L’industrie électronique polonaise est dominée par les télécommunications qui représentent 34% de la production électronique. Viennent ensuite le matériel informatique avec 28% de la production. La contribution du secteur électronique au PIB s’élève à 1,6- 1,7%.

En 2016, la valeur des ventes dans le segment électronique a atteint 38,6 milliards de PLN et 53,4 milliards de PLN dans le segment électrotechnique. Le secteur embauche environ 164 milles personnes (en juin 2017), soit 7% du nombre total de personnes travaillant dans l’industrie manufacturière en Pologne.

  • Services d’externalisation et de support (BPO)

En Pologne les BPO sont divisés entre les centres de services partagés, les centrales d’appel, les centres d’information technologique et les quartiers régionaux. Le pays attire ce type de centres en raison d’une  bonne localisation, d’une importante population, d’un niveau d’étude de qualité avec une bonne maîtrise des langues étrangères, et d’un coût de main d’œuvre toujours intéressant. De plus, Varsovie dispose d’une large offre de nouveaux espaces pour entreprises à un prix bien inférieur aux autres grandes capitales.

Les perspectives concernant ce secteur sont plutôt positives en ce qui concerne la Pologne, qui se classe 5ème dans le classement de « Economist Intelligence Unit » en coopération avec Dimension Data et Oracle Corporation sur les centres de location BPO.

  • Industrie 4.0

L’économie polonaise ne repose pas seulement sur l’industrie traditionnelle : agro-alimentaire ou de transport, mais aussi sur les technologies modernes, telles que : Internet des objets ou la conception et la production des robots industriels (automatisation de la production). Les start-ups technologiques sont un moteur potentiel de l’économie.

Actuellement, la Pologne se classe en 15ème position quant aux dépenses pour R&D parmi les pays européens, mais le gouvernement polonais offre un financement pour les entreprises qui souhaitent investir dans la R&D. La Pologne a la chance de devenir la capitale européenne de l’innovation.

  • Marché du luxe

Le nombre de personnes riche en Pologne augment contentement. D’après le rapport Global Wealth Databook 2017, conçu par Credit Suisse, il y a  57 mille polonais qui appartiennent à la catégorie HNWI (particuliers à une haute valeur net) : la valeur net de leur actif dépasse 1 million de dollars pour chacun. Cela signifie une augmentation de 16 milles personnes par rapport à l’année 2016.

Selon les estimations de KPMG, la valeur du marché des produits de luxe en 2017 en Pologne a atteint 21 mds PLN. Jusqu’à 2021, il devrait atteindre la valeur de 31 mds PLN. Les experts prévoient une augmentation de la demande pour les voitures prémium et de luxe, ainsi que pour les accessoires de luxe bijoux, montres) et pour les boissons alcoolisées.

  •  Branche aéronautique

 Le secteur aéronautique en Pologne évolue depuis une vingtaine d’années. Ce sont les PME avec un soutien des centres de recherche et développement qui forment cette branche en Pologne. L’adhésion à l’ESA (European Space Agency) et les fonds européens dont la Pologne profite, créent une chance pour le développement du secteur aéronautique polonais. Le financement est prévu dans les domaines comme le développement de nouvelles technologies et les applications de la navigation par satellites. 

Le potentiel de production repose surtout sur les employés engagés et qualifiés ainsi que sur la qualité des produits et la rapidité des livraisons. La Pologne est devenue une des localisations les plus populaires pour les investissements dans le secteur aéronautique.

  • Energie renouvelable

 Le marché de l’énergie renouvelable en Pologne est en plein essor.
La nouvelle loi sur les EnR transpose la nouvelle politique Energétique de la Pologne jusqu’au 2050, qui prévoit que les énergies vertes constitueront 15-20% de la production d’énergie. Les EnR, qui aujourd’hui constituent 13% du mix énergétique polonais, devraient en constituer 15,5% jusqu’au 2020. Le potentiel du marché polonais est donc important.

Le Ministère de l’Energie souligne que l’innovation dans le secteur de l’énergie permet de maintenir la compétitivité de la Pologne sur le marché global et garantit la sécurité énergétique du pays. C’est pourquoi les autorités gouvernementaux veulent coopérer plus avec de sociétés innovantes, de start-ups et le monde scientifique.

  • Ville Intelligente et Electromobilité

Le processus de la création des „smart cities” en Pologne a déjà commencé mais ceci est un long chemin à parcourir.  Uniquement 2 villes polonaises : Varsovie (54ème place) et Wrocław (95ème place) ont été classées dans le top 100 des villes les plus intelligentes du monde selon Cities in Motion Index 2017. Il existe donc un grand potentiel de développement pour toute entreprise proposant des technologies innovantes qui constituent l’élément inhérent des Villes Intelligentes. Ainsi, l’une des branches qui se développera rapidement est l’électromobilité qui, actuellement se trouve dans la phase initiale de développement, ce qui est le plus visible dans la faible popularité des solutions électriques de transport individuel et dans le niveau de développement de l’infrastructure assez bas. Pourtant, les sociétés polonaises qui fabriquent déjà des véhicules électriques remportent du succès à l’étranger. Pour en nommer quelques exemples : Solaris, Ursus, Autosan, Melex Mielec.

  • Santé et dispositifs médicaux

Le secteur médical en Pologne est en pleine expansion et présente de grandes opportunités pour les entreprises étrangères. Il est à noter que, plus de 80% des équipements médicaux sont importés, principalement du matériel de pointe. Les dépenses pour la R+D dans le secteur de la santé en Pologne restent assez bas. Selon le projet du gouvernement, la part du PIB polonais allouée aux dépenses de santé croîtra systématiquement, pour atteindre 6,8 % en 2025. Le segment privé des soins médicaux se développe également de façon dynamique : selon les prévisions, entre 2017 et 2022 le segment privé connaîtra un taux de croissance annuel de 6%. De l’autre côté, la Pologne attire un grand nombre de patients étrangers : le tourisme médical se développe en Pologne à une vitesse rapide de 12-15% par an. Les étrangers bénéficient surtout des services médicaux des domaines tels que le traitement de l’obésité, la cardiologie, l’orthopédie, l’oncologie, l’ophtalmologie.  Ils sont attirés également par une offre intéressante des cliniques dentaires et de la médecine esthétique.

Echanges commerciaux entre la France et la Pologne

En 2016, la valeur d’échanges de biens franco-polonais était de 17,3 milliards d’euros. L’exportation de produits polonais vers la France a augmenté de 1,9% et s’élève désormais à 9,1 milliards d’euros. Les catégories d’exportation les plus importantes sont les suivantes : équipement électrique, machinerie et équipement mécanique, véhicules et pièces de véhicules, meubles et aménagements intérieurs. À leur tour, les exportations de produits français vers la Pologne ont augmenté de 5,6% et se sont élevées à 8,2 milliards d’euros. La France reste le cinquième partenaire commercial de la Pologne.

 


En ce qui concerne les IDE, la France est présente dans près de 1 300 entreprises, PME et grands groupes, notamment dans les secteurs des télécommunications, de l’énergie, de la distribution et des banques, où elle emploie près de 166 000 personnes. La France se positionne comme un second investisseur étranger, juste derrière l’Allemagne.  
        

Investissements directs étrangers

D’après les données de la Banque Nationale Polonaise, fin 2015, le stock d’IDE en Pologne a été de 167,1 mds EUR. La France avec 17,9 mds EUR de flux cumulés était le quatrième investisseur étranger (après les Pays-Bas « 30,3 mds EUR, l’Allemagne 27,3 mds EUR et le Luxembourg 19,3 mds EUR).
En 2014, le capital français a été investi surtout dans la branche de la transformation industrielle, dans le commerce en gros et de détails, la réparation de véhicules et dans l’information et la communication.

Selon le rapport “European Attractiveness Survey”publié par EY pour la première fois depuis 2008, la Pologne figurait parmi les cinq premières destinations les plus populaires pour les investisseurs étrangers. L’année dernière, 256 nouveaux projets d’IDE ont été annoncés en Pologne et elle a retrouvé le top 5 des investissements européens les plus populaires. Grâce à ces investissements, au moins 22 074 emplois pourraient être créés en Pologne (soit une augmentation de 12% par rapport à 2010). 651 en 2015), ce qui est le deuxième résultat en Europe. Varsovie a également vu sa croissance comme l’une des villes les plus attrayantes du continent.

 Attractivité du marché polonais

  •  Une position stratégique : au cœur du Continent européen, rôle pivot Ouest-Est
  • Des conditions favorables : un PIB qui croit plus vite qu’en Europe Occidentale, une forte productivité et des coûts d’activité concurrentiels
  • Le poids du marché : plus de 39 millions de consommateurs (équivalent Espagne) soit 51% de la population totale des nouveaux entrants, avec 10% de croissance annuelle pour le commerce de détail.
  • Un centre européen de services et de R&D : notamment en services BPO (Business Process Outsourcing : centres financiers, call-centres, etc.).
  • Un encouragement des investissements :
    • La Pologne étant le 1er bénéficiaire des fonds structurels européens, le pays a bénéficié de 90 Mds EUR de fonds européens à investir jusqu’à 2013 dans le développement de l’économie, des infrastructures et de l’emploi. Pour la période 2014-2020 la Pologne profitera de 80,5 mds EUR de fonds de l’UE.
    • 14 Zones Economiques Spéciales (ZES) et 53 Parcs Industriels et Technologiques (PIT).

 Pesanteurs du marché polonais

  • Une bureaucratie particulièrement lourde : de nombreuses administrations de contrôle : douanes, fisc, inspection du travail etc.
  • Des disparités régionales économiques, de spécialisations sectorielles, démographiques …
  •  La ou les « Pologne » ? :
    • Le clivage villes – campagnes.
    • Le clivage Est – Ouest.
    • Le clivage jeunes – vieux.

La Chambre de Commerce et d’Industrie France Pologne (CCIFP) est une association d’employeurs, réunissant plus de 450 entreprises françaises et polonaises. Depuis 1994, la CCIFP travaille pour le développement des relations d’affaires franco-polonaises. La CCIFP coopère avec CCI de France (www.cci.fr) et en même temps, elle fait partie du réseau des Chambres de Commerce et de l’Industrie Françaises à l’Etranger, CCI France International (www.ccifrance-international.org).

Le Centre de Développement des Affaires a pour vocation de vous aider à développer votre projet commercial en Pologne. Composé d’une équipe bilingue et expérimentée, le département « appui aux entreprises » agit pour le compte de votre entreprise. Nous vous guiderons de A à Z dans vos démarches commerciales en Pologne.

De la transmission d’informations générales sur la Pologne à l’implantation, nous proposons une gamme de services adaptée à la problématique de votre entreprise: études de marché, recherches de partenaires, locations de bureaux, plus de services >>>

Contactez-nous : ccifp@ccifp.pl , Tél. 0048 22 696 75 80.


Date de la publication: 2015-02-06 11:36:12