ACTUALITÉS


  • Contactez-nous

    Mariusz Kielich
    Responsable communication et RP
    tél.: +48 (22) 690 68 95
    mariusz.kielich@ccifp.pl

     

     

    Contact

     

La loi sur le système de contrôle de qualité des combustibles introduit les normes de qualité pour le charbon vendu en Pologne, notamment à des fins de chauffage

2018/10/09 Rapports et articles d'opinion 

Il s’agit de mettre fin à la vente de lignite, de résidus et de boues de houille destinés au chauffage domestique. Les normes seront applicables à la vente aux ménages et aux chaufferies d’une puissance thermique inférieure à 1 MW. Les vendeurs seront obligés de délivrer aux acheteurs des « certificats de qualité » pour le charbon vendu. Le Ministre de l’énergie, fixera, par arrêté, les normes exactes pour le charbon mis en vente.

Or, puisqu’il exerce aussi la tutelle sur les mines de charbon, il essaie de proposer les normes peu restrictives de manière à ne pas trop nuire au secteur charbonnier, mais jugées inefficaces pour la lutte contre le smog. Le projet d’arrêté ministériel a provoqué le mécontentement des collectivités locales (notamment les régions de Silésie et de Petite-Pologne), des ONG et de l’inspection de la protection de l’environnement, d’autant plus que le Ministre de l’énergie n’a consulté que les sociétés charbonnières, les syndicats des mineurs et les institutions qui restent sous sa tutelle. La Ministre de l’Entreprenariat et des Technologies, Mme Jadwiga Emilewicz, a présenté, elle-aussi, une opinion défavorable au projet d’arrêté en demandant de baisser la teneur acceptable en soufre (de 1,8 à 1,5%) et d’introduire d’autres paramètres qualitatifs pour le charbon vendu. Le projet d’arrêté sur la qualité du charbon soulève toujours beaucoup d’émotion, car, de l’autre côté, les syndicats miniers essaient de bloquer tout durcissement des normes pour le charbon. Ils estiment que ceci conduirait la Pologne à éliminer le charbon comme source de chauffage individuel, ce qui affectera le secteur charbonnier au profit des importations de ce combustible. Le charbon destiné au chauffage individuel serait ainsi plus cher et le nombre de ménages qui entreront dans la zone de précarité énergétique augmentera. Néanmoins, le Ministre de l’énergie, sous la pression des partisans de la lutte contre le smog, retravaille son projet et déclare qu’il sera prêt avant la fin du mois d’octobre.

Source : Service Économique Régional