ACTUALITÉS


  • Contactez-nous

    Mariusz Kielich
    Responsable communication et RP
    tél.: +48 (22) 690 68 95
    mariusz.kielich@ccifp.pl

     

     

    Contact

     

La Banque centrale prévoit qu’en 2017 l’inflation sera légèrement plus faible que prévu mais l’indice des prix à la consommation est appelé à atteindre la cible d’inflation en 2019

2017/07/16 Rapports et articles d'opinion 

Dans son Rapport d'inflation du mois de juillet, la Banque centrale estime que le taux moyen d'inflation en 2017 sera de 1,9% (contre -0,6% en 2016 pour mémoire), soit une légère révision à la baisse de cet indicateur de 0,1 point par rapport au rapport d'inflation de mars 2017 ; la prévision pour l'inflation en 2018 est, quant à elle, maintenue à 2%.

L’inflation accélérera en 2019 pour atteindre le niveau de la cible d’inflation de la Banque centrale de 2,5%, soit une révision à la hausse de 0,2 point par rapport au rapport d’inflation de mars. La NBP prévoit par ailleurs l’évolution des prix de l’énergie à 2,8% en 2017, à 1,4% en 2018 et à 2,3% en 2019 et celle des prix des denrées alimentaires à 3,8% en 2017 (soit une augmentation de 1,1 point par rapport à la prévision de mars 2017), 2,5% en 2018 et 2,4% en 2019. La NBP indique que l’inflation, après un sursaut noté en début d’année, tend à se stabiliser à un niveau modéré en dépit d’un net relèvement de l’inflation sous-jacente dopée par le renchérissement des denrées alimentaires en particulier. Malgré la baisse prononcée du chômage conjuguée avec une pression salariale en nette augmentation (augmentation moyenne des salaires prévue à 4,7% en 2017), l’augmentation assez limitée des coûts unitaires du travail demeure modérée, proche du niveau enregistré les quelques dernières années. La NBP indique que l’activité économique est soutenue, la croissance au 2nd trimestre 2017 devrait être proche de celle enregistrée au T1 (4%) ; en même temps la reprise économique n’induit pas de déséquilibres externes, le solde de compte s’étant amélioré début 2017 et reste proche de zéro. Le niveau des taux d’intérêt (1,5% pour le taux de référence) demeure optimal, la NBP indiquant que “les acteurs du marché escomptant la stabilisation des taux d’intérêts dans les trimestres à venir”. On notera une légère révision à la hausse de la prévision de croissance pour 2018 qui ressort désormais à 3,5% (+0,2 point) et pour 2019 (3,3%, +0,1 point respectivement).

Source : Service Économique Régional