Les compétences humaines (« soft skills ») du juriste face au mode alternatif de résolution des conflits (ADR). Les outils utiles au juriste pour assurer une médiation efficace (le juriste en tant que représentant et médiateur)

2018/09/10

Pour appliquer les méthodes alternatives de résolution des conflits le juriste ne doit pas faire preuve de connaissances hautement spécialisées dans le domaine du droit, mais plutôt être capable de penser en termes d’affaires à la place du client, en mettant à coté son propre intérêt strictement économique. Dans cette optique, le but visé par le juriste est notamment de résoudre le problème de façon la plus efficace et le plus rapidement possible. Pour cela, il a besoin d’outils bien adaptés.

Quand 2018/09/10 - 2018/09/10; 8h30-10h30
Siège de MCM, rue Mokotowska 1
Prix gratuit
Nombre de places 20 Langue polonais

La médiation économique qui est une des méthodes alternatives de résolution des conflits, est fondée sur des compétences « humaines ». Celles-ci sont nécessaires aux juristes, et pourtant leur déficit est souvent constaté.

Quelles compétences doivent être considérées comme cruciales ? Comment mener la médiation de façon efficace ?

Ce sont quelques-unes parmi les questions auxquelles nous voulons répondre au cours de la réunion qui sera animée par un médiateur économique certifié et par un coach d’affaires.

La réunion est destinée aux personnes suivantes :

  • membres des comités de direction et des propriétaires des sociétés du secteur immobilier,
  • managers responsables de la planification des coûts et des budgets,
  • juristes internes dans les entreprises du secteur immobilier.

Animatrice :

Dr Ewelina Stobiecka, initiatrice et coordinatrice du centre international de la médiation auprès des chambres commerciales, avocat-conseil, associé gérant au cabinet Taylor Wessing à Varsovie, membre de l’équipe du droit économique auprès du ministre en charge des investissements et du développement.

MCM logotyp-02