ACTUALITÉS


  • Contactez-nous

    Mariusz Kielich
    Responsable communication et RP
    tél.: +48 (22) 690 68 95
    mariusz.kielich@ccifp.pl

     

     

    Contact

     

Bien- être au travail – tendance ou stratégie?

2017/09/06 Rapports et articles d'opinion 

L’efficacité du travail constitue l’une des préoccupations principales des employeurs. Pour la dynamiser il faut agir non seulement sur les systèmes de management, mais aussi sur la qualité du lieu de travail. Les entreprises du monde entier découvrent les bénéfices d’une approche centrée sur le bien-être des collaborateurs. L’aménagement des bureaux peut constituter l’un de ses aspects vitaux.

Ewa Stelmasiak

Le père de la médecine Hippocrate a parlé du principe „primum non nocere” qui veut dire „en premier lieu, ne pas nuire” et qui constitue un appel aux médecins pour qu’ils se concentrent à préserver les réservoirs de bonne santé déjà présents chez leurs patients. La même idée s’applique désormais au domaine du travail. Là, il faut adresser non seulement les questions de santé physique, mais aussi l’énergie et la motivation des collaborateurs. La clé pour le comprendre se trouve dans la notion de leur bien- être.

Selon les experts britanniques Ivan Robertson et Cary Cooper, le bien- être dans le lieu de travail a trois aspects: psychologique, social et physique. Au niveau psychologique le bien- être est constitué par des éléments tels que : la positivité, le sentiment de faire quelque chose qui a du sens et la façon de gérer le stress. Le bien- être social est lié aux relations au travail et au leadership, tandis que le bien-être physique s’adresse à la qualité de la nutrition, de l’activité physique et du sommeil. Tous ces éléments influencent la qualité de vie dans le lieu de travail.

Le rôle de l’environnement physique dans le bien-être a été souligné par l’un des fondateurs du mouvement du bien-être aux Etats-Unis : Don Ardell. Dans son modèle publié en 1977 il a pris en compte la sensitivité à l’environnement, dont une compréhension courante repose sur le fait d’éviter une exposition aux facteurs nocifs. L’entreprise doit donc prendre en compte par exemple la qualité de l’air ou des peintures utilisées dans les bureaux. Aujourd’hui les employeurs ne s’arrêtent désormais plus au niveau „ne pas nuire”, mais vont beaucoup plus loin: ils font des efforts pour créer des environnements propices au bien-être.

La qualité de l’environnement physique peut influencer tous les aspects du bien-être. Par exemple un employeur peut favoriser les relations entre les collaborateurs par une mise en place de canapés et fauteuils avec des parties hautes qui procurent une isolation acoustique et optique, ce qui permet aux employés de mener des conversations plus intimes sans être entendus par les autres. Pour répondre au problème d’obésité plusieurs entreprises américaines offrent des plats sains dans les cantines ou les distributeurs automatiques de nourriture. Au niveau émotionnel et de gestion de stress, les influences de l’environnement sur l’être humain sont d’autant plus faciles à observer.

L’expérience multi sensorielle dans le lieu de travail peut dynamiser ou affaiblir la capacité des employés à être productifs. – Tour se joue avec les couleurs, matières, odeurs, emplacements du mobilier, éclairage et orientations des pôles cardinaux – tout a un impact et interfère – dit Nathaly Bravo, psycho-décoratrice qui travaille avec les entreprises du sud de la France. Par exemple, certaines couleurs vont influencer et changer l’état émotionnel. – Le jaune est tonique, synonyme de joie de vivre et de sociabilité, le orange – énergisant, sur-vitaminé et apporte la spontanéité – explique Nathaly Bravo selon laquelle la psycho-décoration a pour but de booster, dynamiser et régulariser les dysfonctionnements et problématiques des entreprises. Quelles problématiques? Le turnover, les absences maladie répétées, la baisse du chiffre d’affaires, un manque de trafic client et de motivation parmi les membres du personnel. C’est également une manière simple et efficace de faire évoluer l’image de marque.

Ayant établit un lien entre le Vastu, ancêtre du Feng-Shui qui constitue la psycho-décoration et des facteurs managériaux comme le chiffre d’affaires ou les taux de turnover, il est nécessaire de poser la question sur sa validité scientifique. – En ce moment on dispose de grandes références mondiales qui ont bénéficié des prestations dans ce domaine comme Mc Donald’s ou les magasins Printemps à Paris – explique Nathaly Bravo qui cite également plusieurs exemples d’histoires de succès de son propre vécu professionnel. La psycho-décoration est une vraie médecine de l’habitat dont l’impact englobe le lieu, le personnel, la clientèle et les dirigeants d’une entreprise – conclut-elle. Jaromir Ciechanowicz du bureau d’architecture WES.Expert souligne qu’il est important d’intégrer dans les bureaux des zones de différents caractères, car ce sont ces endroits là qui permettent de renforcer la culture d’entreprise. – Il s’agit d’encourager les collaborateurs à quitter leurs positions assises afin de mener des conversations sur des sofas et fauteuils dans la „zone salon” des bureaux. Le fait de pouvoir bouger pendant la journée de travail résulte dans une meilleure productivité – explique-t-il.

Même si les principes de l’aménagement moderne des bureaux et de la psycho-décoration ont été en premier lieu appliqués à créer un service client exceptionnel plutôt que dorloter les employés, il ne faut pas oublier que le bien-être des uns est strictement lie à celui des autres. L’étude de Towers Watson de 2010 a prouvé clairement que le bien-être était nécessaire pour maintenir un niveau d’engagement durable et éviter le burn-out, ce qui a son tour permet une productivité à long-terme. Les employeurs en sont de plus en plus conscients et font des efforts pour évoquer chez les employés des expériences positives en agissant sur tous les aspects du bien-être aux nivaux: psychologique, social et physique.

Aujourd’hui l’investissement dans le bien-être des collaborateurs n’est plus une tendance, mais surtout l’une des stratégies à prendre en compte dans la gestion des ressources humaines. A l’heure où le marché de travail devient de plus en plus compétitif, l’investissement dans le bien-être des employés devient une démarche incontournable qui mène à attirer et fidéliser les collaborateurs. C’est désormais leur qualité de travail qui influence la totalité du fonctionnement de l’entreprise, sans oublier son bien-être financier.

Pour en savoir plus sur la thématique du bien- être dans le milieu du travail, sur l’efficacité personnelle et professionnelle des employés et des cadres, participez à la conférence „Bien-être au service de l’Entreprise” qui aura lieu le 3 Octobre 2017 à l’hôtel Sound Garden à Varsovie: www.wellbeingconference.pl

Ewa STELMASIAK

Fondatrice de The Wellness Institute à Varsovie. Coach certifiée du bien-être, première en Pologne. Elle facilite la détente et la transformation des modes de fonctionnement aux niveaux personnels et professionnels. Manager de programmes de bien- être pour les entreprises. Conférencière et formatrice. Elle écrit des articles et mène des recherches scientifiques. Auteur d’une nouvelle définition du bien- être et d’une vision évolutionnaire pour la médecine.

well-being-conference