ACTUALITÉS


  • Contactez-nous

    Mariusz Kielich
    Responsable communication et RP
    tél.: +48 (22) 690 68 95
    mariusz.kielich@ccifp.pl

     

     

    Contact

     

Le Président polonais Andrzej Duda a signé la loi du 21 février sur les modalités de gestion du patrimoine de l’Etat

La loi renforce les prérogatives du Premier ministre dans la gestion stratégique des entreprises publiques et créée une entité hors budgétaire dénommé Fonds d'investissements financiers (Fundusz Inwestycji Kapitalowych) conçu comme un outil institutionnel permettant au Premier ministre d'effectuer des achats et cessions d'actions des entreprises publiques.

La Banque Centrale polonaise (NBP) a relevé dans son rapport sur l’inflation publié le 11 mars 2019 sa prévision de croissance à 4% pour 2019

La prévision pour 2020 a été revue à la hausse de 0,3pp à 3,7%. Pour 2021, la NBP table sur une croissance de 3,5%. La croissance sera tirée principalement par la demande domestique, même si son rythme de croissance devrait toutefois ralentir (4,4% en 2019, 3,7% en 2020, 3,5% en 2021).

Les taux directeurs de la Banque Centrale polonaise (NBP) demeurent inchangés

Le Conseil de la Politique monétaire (RPP) a décidé, mardi 5 mars, de laisser son taux directeur inchangé à 1,50% (en vigueur depuis le 5 mars 2015). Le taux de dépôt au jour le jour et le taux de prêt marginal (Lombard) restent également inchangés à respectivement 0,5% et 2,50%.

Le Ministère des Finances a lancé des consultations publiques sur le projet d’une nouvelle stratégie de développement des marchés de capitaux

La stratégie, axée sur l'objectif d'améliorer la compétitivité et l'attractivité des marchés polonais, vise à augmenter le rôle du financement des entreprises, aujourd'hui marginal, par le marché des capitaux et à stimuler l'épargne de long terme des ménages.

Club du Business Féminin du 8 mars

Lors de la derniere rencontre du Club du Business Féminin organisé à l'occasion de la Journée de la femme, les participantes ont tenté de définir la signification du charisme.

Les négociations portant sur le futur budget de l’UE entrent dans une phase décisive

Selon la proposition de l’UE, la Pologne recevrait pour la période 2021-2027 environ 64,4 Md EUR, soit une baisse de 23% par rapport au montant disponible dans l’actuelle perspective financière.

Le Ministère de l’énergie annonce la préparation au cours du premier trimestre de cette année d’un amendement de la loi sur les ENR

Son objectif principal serait de réduire la charge pesant sur les clients finaux au titre de soutien au développement des ENR. L’amendement prévoit une réduction de la « taxe compensatoire » (pénalités payées par les distributeurs d’électricité en cas de non rachat d’un pourcentage obligatoire de l’énergie verte) qui est répercutée sur les factures des consommateurs.

 La Chambre Suprême de Contrôle NIK a organisé un débat au sujet des défis auxquels le secteur polonais de l’énergie devait faire face

Elle a rappelé la nécessité de construire de nouvelles installations de production d’électricité et de moderniser les anciennes afin d’éviter le black-out.

Politique énergétique de la Pologne à l’horizon 2040 »

Bien que le déploiement du nucléaire civil fasse partie du projet de la « Politique énergétique de la Pologne à l’horizon 2040 » et que le Ministre de l’énergie, M. Tchórzewski, considère le nucléaire comme instrument-clé de la réduction des émissions de CO2, sans lequel il ne serait pas possible de réaliser les exigences de la politique climatique de l’UE, aucune décision à ce sujet n’a été encore prise par le Conseil des Ministres.

Le syndicat « Solidarité » a adressé aux autorités une demande d’organisation de la « table carrée » au sujet de l’avenir du secteur charbonnier

Le syndicat exprime son inquiétude et son opposition vis-à-vis de la politique énergétique et climatique du gouvernement. Selon la « Solidarité » minière le projet de « Politique énergétique » qui prévoit une réduction graduelle de la part du charbon dans le mix énergétique, ainsi que les actuelles démarches des autorités provoquent des inquiétudes sociales dans le secteur charbonnier.